Par le Docteur Hervé Brunet

La toxine botulique est chez l’homme l’intervention de médecine esthétique la plus pratiquée. Le pourcentage d’hommes traités est en augmentation constante. Il représente 20 à 30 % de la patientèle des cabinets parisiens. Il y a encore chez l’homme une certaine pudeur à avouer avoir recours à des interventions esthétiques. Le résultat escompté doit être discrets et volontiers progressif. 

LA TOXINE BOTULIQUE est un médicament utilisé en médecine depuis 1975 en ophtalmologie et neurologie au départ. Les doses utilisées en neurologie sont souvent  trois à quatre fois plus importantes que celles utilisées en esthétique. 

En France à ce jour seuls trois molécules sont commercialisées. Le Vistabel nom utilisé en médecine esthétique. ( Il porte le nom de Botox en thérapeutique). L’ Azzalure et le Bocouture sont les deux autres produits. Leur rapidité d’action sont différentes. L’ Azzalure agit plus rapidement en 7 à 8 jours et est considéré comme la toxine la plus puissante, ce qui est intéressant chez l’homme qui ont souvent des muscles faciaux plus épais. Les 2 autres produits ont leur effet maximum à deux semaines. 

LE MECANISME D’ACTION

Les toxines botuliques agissent en limitant la libération d’acétylcholine. L’absence de ce neuro médiateur au niveau des jonctions neuro-musculaires empêche ou diminue la contraction musculaire. Ce phénomène est complètement réversible en 4 à 6 mois ce qui correspond à la durée d’action du traitement. 

La toxine s’injecte dans les muscles en diminuant ou en stoppant leur activité. Elle n’agit donc que sur les rides dynamiques, celles liées à la contraction musculaire. 

LA PEUR DE LA TOXINE

Que n’avons pas entendu à propos de la toxine botulique. Un poison, un danger. Les toxines que l’on injecte sont des médicaments et ont une législation extrêmement rigoureuse. L’autre peur avec la toxine est d’avoir un visage figé à l’image de certaines  actrices. C’est juste une question de choix. UN PEU, BEAUCOUP, PASSIONNEMENT, A LA FOLIE.

Plus la quantité injectée est importante, plus longtemps le muscle sera bloqué et plus l’effet durera dans le temps mais plus le visage peut être statique au départ.

UNE PROCEDURE A FAIBLE RISQUE

De toutes les procédures esthétiques c’est celle le moins à risque à condition bien sûr d’avoir un médecin entrainé. Pourquoi : le produit injecté est utilisé depuis longtemps

   – L’effet est TOUJOURS complètement réversible

    – Il n’ya aucune allergie au produit.

QUELLE ZONE TRAITER CHEZ L’HOMME

L’homme à souvent une peau épaisse, sous l’effet de la contraction musculaire, les rides dynamiques se forment en trainant une véritable cassure de la peau. 

Les rides inter-sourcilieres, dites rides de la glabelle ou rides du lion. Ces rides donnent un aspect sévère au visage. C’est un général la première demande de traitement. En général 5 points de toxine dans les muscles  de la glabelle empêche leur contraction, donnant un aspect plus apaisé au visage.  Chez certains hommes ces muscles sont puissant , et il faudra parfois augmenter la dose injectée. 


Docteur Hervé Brunet

Le Docteur Brunet , dermatologue et ancien Expert en dermatologie infectieuse, s’est spécialisé depuis 15 ans en dermatologie esthétique : lasers et injections. Leader d’opinion reconnu, il participe au développement de la prise en charge globale du visage et apporte son expertise en tant qu’expert-formateur.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *