Par le Dr Valérie Leduc

Les hommes font-ils bon ménage avec leur cellulite ? Contrairement aux idées reçues, la cellulite n’est pas qu’un problème féminin, 15 % des hommes étant touchés.

Chez l’homme, la cellulite prend un aspect différent et ne touche pas les mêmes zones du corps. Les adipocytes sont concentrés sur la partie haute du corps, le cou, les épaules et bras, l’abdomen et les hanches.
La peau est plus épaisse, la structure des lobules graisseux est compacte, leurs cloisons sont verticales ce qui limite les risques de rétention d’eau et l’aspect « peau d’orange ». Les causes sont une alimentation trop riche en sucre, en graisses animales, en alcool et sodas ainsi qu’une activité physique trop restreinte.
L’andropause diminue aussi le métabolisme et la capacité à éliminer les graisses.
Il ne faut pas confondre la graisse intra-abdominale ou métabolique qui est la graisse dangereuse et la graisse sous- cutanée ou cellulite.

Que faire pour s’en débarrasser ?

Il est nécessaire de prendre en premier lieu de bonnes résolutions avec une alimentation équilibrée et une activité sportive soutenue. Chez certains patients sportifs et minces, on peut retrouver des petits bourrelets graisseux comme les poignées d’amour. Ils sont rebelles et résistent à une activité physique intense et une alimentation saine. Ils sont en général mal vécus car inesthétiques chez des hommes soucieux de leur aspect physique. Les massages manuels auront une efficacité à court terme.

Cryolipolyse, liposuccion et radiofréquence

L’arrivée des traitements par cryolipolyse ont tout leur intérêt car rapides, non invasifs et efficaces sur un long terme. En une séance, on prévoit de perdre 25 % de volume sur la zone traitée. Le principe réside en une congélation des adipocytes pendant une heure qui entraine leur destruction définitive. La séance se déroule sans douleur, la peau est anesthésiée par le froid. Le patient peut repartir travailler à l’issue du traitement. Les dernières machines provoquent un double choc thermique qui sensibilise l’adipocyte et optimise l’efficacité.

Il faudra s’armer d’un peu de patience, les premiers résultats se voient au bout de 6 semaines et il faudra attendre 3 mois pour évaluer le résultat définitif.
La plupart du temps, une séance par zone suffit sauf en cas de cellulite volumineuse. Lorsqu’il y a un surpoids, l’efficacité de la cryolipolyse motive le patient dans la poursuite de son régime.

La liposuccion qui est un acte chirurgical peut être aussi proposée dans certaines indications mais aujourd’hui la cryolipolyse du fait de son innocuité et de son efficacité est largement préférée par les patients.

La radiofréquence

Pour la cellulite plus infiltrée, la radiofréquence est une très bonne indication car en chauffant, elle fait fondre les adipocytes et relance la synthèse de collagène en profondeur, ce qui permet un effet lift de la peau.

L’aspect « peau d’orange » est donc très atténué, voire disparait… Le ressenti lors de la séance est très apprécié et se compare à un massage aux pierres chaudes.

Le protocole : 1 séance par semaine pendant 2 mois.


Dr. Valérie Leduc 

Docteur Valérie LEDUC, angiologie, médecine esthétique, lasers dermatologiques et vasculaires. Après l’Atelier Médical à Paris près de l’Opéra, le Dr Leduc a créé au sein du Spa de l’hôtel La Réserve à Genève le centre médical de la jolie jambe et de la silhouette. Elle est de retour à Paris en plein cœur du 8e arrondissement où elle officie dans son nouveau cabinet « Médecine de la Beauté ».

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *